4 février 2021

Gazoduq confirme son intention de viser la carboneutralité

L’approche innovante de réduction des émissions de GES de Gazoduq reçoit une validation indépendante importante
 

Montréal, le 4 février 2021 – Gazoduq a confirmé publiquement aujourd'hui son intention de viser la carboneutralité de son projet et de répondre aux besoins énergétiques mondiaux grandissants pour de l’énergie à plus faible teneur en carbone. Depuis le lancement de son projet en 2018, Gazoduq a continuellement exprimé son intention de développer un projet qui minimise ses impacts sur l’environnement. Suivant cette vision, l’entreprise envisage de devenir un leader dans le développement et l’instauration de mesures technologiques innovantes, telles que l’intégration de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique dans la conception des systèmes de contrôle du projet, ainsi que l'électrification d'unités de compression de grande capacité pour sa conduite souterraine de transport de gaz naturel, ce qui ferait du projet une nouvelle référence dans l'industrie au Canada. Gazoduq estime que l'utilisation de ces technologies aura un impact positif sur la réduction des émissions mondiales de GES et, par le fait même, sur l'avenir de l'industrie du transport du gaz naturel au Canada et dans le monde. Bien que le projet en soit encore au stade de développement, l'équipe de Gazoduq poursuivra son travail et collaborera avec divers partenaires pour étayer son plan d’action pour atteindre son objectif de carboneutralité.

 

Validation indépendante de l'approche innovante de réduction des émissions de GES de Gazoduq

Gazoduq est également heureuse de confirmer que son approche innovante a été validée par Emissions Reduction Alberta (ERA) puisque son projet a été sélectionné dans le cadre du programme Partnership Intake de ERA pour recevoir un financement venant en appui à la vision de l'entreprise de concevoir une conduite de transport de gaz naturel carboneutre. La subvention soutiendra spécifiquement les travaux de conception et d'ingénierie qui permettront une réduction significative des émissions de GES. ERA, une organisation à but non lucratif qui encourage le développement et accélère l'adoption de solutions technologiques propres et innovantes, en a fait l’annonce aujourd’hui. Dans le cadre de cette collaboration, Gazoduq recevra un financement de près de deux millions de dollars de la part de ERA en complément du montant que Gazoduq investira dans la réalisation de travaux de conception technique détaillée pour sa conduite souterraine de transport de gaz naturel.

« Notre équipe est heureuse de confirmer notre intention de viser la carboneutralité. De plus, la validation par ERA de notre projet est une étape importante que nous franchissons. Il s’agit également d’une illustration de notre ambition de faire les choses différemment en mettant en place tous les moyens qui permettent de minimiser notre impact sur l’environnement. Si l'on compare notre utilisation de nouvelles technologies, comme l'électrification de compresseurs de grande capacité à un projet traditionnel qui utilise des turbines alimentées au gaz naturel, on parle d’une mesure qui nous permettra d’éviter l’émission de 376 880 t éq. CO2 annuellement, soit l’équivalent des émissions générées par 80 000 voitures. », a ajouté Marie-Christine Demers, Directrice principale affaires publiques et relations avec les communautés chez Gazoduq.

Rappelons que Gazoduq prévoit la construction d’une conduite souterraine de transport de gaz naturel afin d’alimenter sa principale cliente, la future usine de liquéfaction carboneutre du projet Énergie Saguenay. Ce gaz naturel provenant de l’Alberta et de l’Ouest canadien serait destiné à l’exportation vers l’Asie et l’Europe pour remplacer des énergies plus polluantes, comme le charbon et le mazout. Le projet de Gazoduq, qui est évalué à environ 5 milliards $, génèrerait des retombées économiques importantes pour le Québec, l’Ontario et l’Alberta et contribuerait à la réduction des émissions de GES à l’échelle mondiale.